L’anxiété

LES ENFANTS ANXIEUX

Une des chose intéressante de l’homéopathie est de pouvoir travailler au niveau des comportement,  chez les enfants il y en à de toute sorte, mais comment arriver à les aider, constamment nous sommes après eux pour leur faire prendre confiance, mais si au fond de leur être cela est plus fort qu’eux !!!

Quoi faire, et bien l’homéopathie seras vous rendre un précieux soutient pour les cas d’anxiété chez les enfants.

Voici le portrait :

L’enfant anxieux  est constamment, avec un sentiment de crainte d’être en retard, d’arriver après que la classe ne soit commencée et d’en avoir le reproche. Ils s’inquiètent chaque soir pour savoir si le lendemain est jour d’école ou jour de repos. Ils se tourmentent quinze jours avant la rentrée scolaire en imaginant toutes sortes de choses sur la personnalité du nouvel enseignant qu’ils vont avoir à subir pendant toute une année. Ils pensent longtemps à l’avance aux amis qu’ils vont perdre ou retrouver.

Pendant la classe, ils sont généralement de bons élèves, peu turbulents et très attentifs. Ils travaillent bien et donnent toute satisfaction à leur professeur. Si ils manquent de confiance en eux, ils font aussi bien, sinon mieux que les autres. N’empêche qu’ils ne sont tranquilles et heureux que pendant les vacances.

Voici une liste des remèdes les plus souvent recommandés pour les cas d’anxiété et leurs symptômes :

CALCAREA CARBONICA : est anxieux pour l’école comme il l’est pour beaucoup d’autres choses aussi imprécises. 
Il l’est le soir dans son lit, il l’est pour sa santé, il l’est pour la maladie ou après la mort de l’un de ses proches.

Alors que PHOSPHORUS aura des peurs plus précises, CALCAREA a des peurs imaginaires. Par ailleurs le travail scolaire 
le fatigue et il est pris de transpirations pendant son travail tout en gardant pieds et mains froides.

CAUSTICUM Est anxieux pour les autres : Si le maître frappe ou punit d’autres élèves que lui, il en ressent un malaise encore plus grand. Il imagine que cela pourrait lui arriver et il vit toute sa scolarité dans cette angoisse, Comme CALCAREA cela peut lui faire perdre une bonne partie de ses moyens, mais ce n’est pas toujours le cas. Il va plutôt somatiser son malaise par de l’énurésie, des crampes ou des tremblements.

LYCOPODIUM : est malade d’anxiété parce qu’il manque de confiance en lui. Généralement intelligent. il réussit finalement assez bien à l’école, mais il vit dans la terreur d’être interrogé et d’avoir à prendre la parole devant tout le monde. C’est aussi un hypersensible qui a facilement la larme à l’œil. Il est mal à l’aise dans toute collectivité, il déteste les sports d’équipe, les jeux en groupe, mais il a également horreur d’être seul.

NATRUM MURIATICUM : Est moins anxieux que tourmenté par des idées presque obsessionnelles d’un chagrin souvent imaginaire: il se croit mal aimé de sa maîtresse ou de son maître auquel il porte lui même une affection exagérée. Ou bien il se croit trahi par son ami de cœur, de celui dont il ne peut pas se passer. L’école est un lieu de souffrance qu’il ne supporte qu’aux prix de violents maux de tête. Son humeur est horrible, repoussant malgré lui les moindres marques d’affection ou de simple attention de ceux qu’il aime le mieux.

PHOSPHORUS : Est le plus hypersensible de tous ces enfants déjà très sensibles. Le milieu scolaire est pour lui un univers trop bruyant, malodorant, violent qu’il ne supporte pas du tout. Il ne fait que penser à la douceur de la maison, à l’affection de sa mère, à ses câlineries si délicieuses. C’est aussi un enfant de constitution faible qui « ne fait pas le poids » dans les jeux et dont on se moque. En réaction il lui arrive de prendre de terribles accès de colère, mais elle est dérisoire et mal perçue.

Si un de ces remède semble ressembler à votre enfants vous pouvez lui en donner à raison de 3 granule une fois par jour de ce remède en dilution 30k.

Vous pouvez vous informer auprès de votre magasin naturel ou pharmacie ils seront en mesure de vous expliquer la dilution.

Si après quelques semaines vous n’avez aucun résultat cesser le traitement.

Il faut savoir qu’il y à beaucoup d’autre remède homéopathique pour l’anxiété, et je vous invite à consulter un homéopathe de votre région, car il seras en meilleur position pour choisir le bon remède, l’homéopathe prendras soins de poser une panoplie de question pour trouver celui qui seras coller à la peau de votre enfant.
Et ainsi avoir de meilleur résultat.

La fatigue

Fatigue printanière ?

Le printemps est à nos portes, il fait beau, nous avons commencer à mettre le nez de plus en plus souvent à l’extérieur, nous sentons presque que les vacances arriveront bientôt, la réalité est qu’il nous faut un petit coup de pied dans le derrière pour être 
en mesure de survivre jusqu’au vacance ou jusqu’a la fin des classes.
En homéopathie la raison du choix du remède est très important, car ce qui nous importe le plus ce sont les symptômes 
et l’étiologie (depuis quand).

Pour vous aider, je vous est fait une liste des remèdes les plus courants avec leurs symptômes, il vous reste à choisir 
votre remède homéopathique, selon vos symptômes de fatigue :

  • Vous avez des courbatures, votre lit semble dur, vous travaillez physiquement : arnica
  • Vous travailler de la tête, vous étudiez, surmenage intellectuel : kali phos, phosphoric. Acid
  • Maigre, déminéralisé, frileux : silicea, calcarea phos
  • Femme triste, déprimée, pas faim le matin, nausée : sépia
  • Soupire, baille, rumine, super women, plusieurs déception et émotion : ignatia amara
  • Incapable de travailler, plusieurs décalage horaire ou nuit blanche : cocculus
  • Workolic, trouble digestif, souvent au restaurant, stress : collubrina

Il ne vous reste qu’a faire votre choix, la dilution est de votre choix de remède seras en 30K ( ex : arnica 30K), la posologie 
est simple, 3 granules une à trois fois par jour. L’important sera que dès que vous sentez le regain d’énergie, vous diminuez 
la fréquence.

Il est primordial avec l’homéopathie de diminuer avec amélioration.

Pour bonifier le tout :

  • Faire de bonne nuit de sommeil
  • Régler nos conflits (pour réduire le stress)
  • Bien manger (heure régulière et qualité des aliments)
  • Faire un peu exercice (trop c’est comme pas assez)
  • Prendre de l’air
  • Ne faire rien, flâné, lire
  • Se faire plaisir

Il ne vous reste plus qu’à survivre jusqu’au vacance.

Immunitaire || Peur d’attraper le H1N1 ?

Qu’est-ce qui affecte notre système immunitaire ?

Le stress, l’anxiété, les toxicités, une exposition accrue aux radiations de même qu’un manque d’exercice, ont une influence néfaste sur notre santé.

Un déséquilibre du système immunitaire peut provoquer des désordres allant d’un système hypo immunitaire ou l’organisme ne peut se défendre contre les microorganismes à un système hyper immunitaire, où l’organisme réagit trop fortement comme dans 
les cas d’allergies.

Certaines personnes peuvent également souffrir des deux effets alors qu’une partie de leur système immunitaire réagit trop fortement et que l’autre partie réagit trop faiblement.
On a découvert récemment que le système immunitaire est affaibli par l’état mental de la personne, par la peur, les dépressions, 
les angoisses, etc.

Voila la raison pour laquelle, dans un temps de guerre ou de pandémie il y à plus de maladies qui s’attrapes facilement.

Une réhabilitation du système immunitaire exige un changement du mode de vie.

Il faut supprimer la cigarette, éviter les dépressions, l’anxiété et le négativisme par des méthodes psychologiques ou autres. Établir un programme comprenant une bonne alimentation, de bons exercices et administrer des produits de santé pour activer le soulagement et la réhabilitation.

Pour ce qui est des produits à prendre en prévention des maladies saisonnière comme la grippe ou le virus H1N1, je vous suggère les oligo-éléments, pas compliqué et le goût est bon.

  • Cuivre-or-argent : recommandé pour les infections, les virus et la fatigue.
  • Manganèse-cuivre : recommandé pour les manifestations infectieuses saisonnières ou a répétition, rhino-pharyngites, otite, sinusite, bronchites chroniques, anémie, asthme.

La dysplasie et l’homéopathie

Nous entendons de plus en plus parler du problème de la dysplasie de la hanche canine. Malheureusement, un animal a peu de chance de s’en sortir. Son handicap le condamne à subir la douleur et à rester immobile.

À part l’opération très coûteuse, il existe deux autres portes de sortie : l’homéopathie ou l’euthanasie.

La dysplasie de la hanche est une maladie congénitale héréditaire qui consiste en une mauvaise coaptation de la tête du fémur avec la cavité du bassin qui doit la recevoir pour former l’articulation de la hanche. Cette anomalie de développement de la hanche mène éventuellement à la dégénérescence de celle-ci. L’animal qui en souffre naît avec une hanche saine mais, avec la croissance, survient des changements * Pathologiques * qui favoriseront la détérioration de l’articulation; elle deviendra alors * arthritique*      C’est comme un genre de défaut de fabrication.

Pour ma part, les cas de dysplasie animale resteront sûrement des plus spectaculaires. La douleur que les chiens peuvent subir vient me chercher au plus profond de mon être. Ils arrivent à compenser en trouvant d’autres moyens pour marcher ou pour se déplacer, sans jamais se plaindre. Je comprends maintenant l’expression : quelle vie de chien !

Le golden, le labrador, le colley et la plupart des gros chien ont fréquemment un problème de dysplasie de la hanche. Si vous avez l’intention d’acquérir un de ces chiens, voici quelques conseils.

D’abord, il serait sage de vérifier la provenance du chien. Il doit avoir un certificat émis par l’AFO ( animal foundation orthopedic ) ainsi que le pennsylvania hip improvement program ( pennhip )qui confirme la non dysplasie de la hanche de l’animal . C’est un examen que les éleveurs font passer à leurs chiens reproducteurs à l’age de 2 ans. S’il n’a pas de certificat, faite attention.

Si vous possédez déjà un tel chien, voici les questions que vous devez vous poser :

  • Est-ce que votre chien boite ?
  • A-t-il de la difficulté à se déplacer, à monter un escalier ?
  • A-t-il une belle démarche ?
  • Lorsque vous le regardez par derrière ou de côté, est-il droit ?
  • Intolérance à l’exercice ?

On peu remarquer qu’un jeune chien boite déjà vers l’âge de 5 ou 6 mois. Si vous avez remarqué une anomalie, il serait sage de commencer le traitement homéopathique le plus tôt possible,. Vous verrez que les résultats sont vraiment très intéressants. Le traitement de base est simple sur le marcher il existe des formules déjà préparé pour ce genre de problème, je vous en recommande 2,

une pour qui aura une action sur les cartilages, les os et les ligament et qui agit aussi sur la douleur et l’autre formule qui travail au niveau des minéraux pour régénérer ou aider au niveau de l’assimilation de ces minéraux.

La posologie est simple 5 gouttes tout les matins dans le bol d’eau et dès que vous voyez une amélioration vous espacer les prises.

Et pour ceux qui connaissent mieux l’homéopathie voici les remèdes homéopathiques les plus couramment utilisés pour ce genre de problème et leurs modes d’action

Ruta : Douleurs rhumatismale avec faiblesse musculaire. Entorses avec rupture des ligaments, inflammations synoviales suite efforts répétés. L’animal reste couché sur la région douloureuse. N’ose pas poser la patte tellement le membre est douloureux.

Argentum nitricum : action sur les cartilages, les os, les ligaments. Démarche précipitée, avec vertiges et tremblements surtout dans l’obscurité. L’animal ne rate pas une marche, mais sa démarche est vacillante des 4 pattes.

Rhus Tox : remède de surmenage physique , raideurs ligamentaires, musculaires ou tendineuses, d’entorse. Besoin de changer de position.

Calc. Carb : trouble de l’assimilation du calcium. Trouble de la croissance, rachitisme, l’animal à la colonne vertébrale incurvée. Douleurs articulaires au retour de la promenade. Prévention de la dysplasie de la hanche.

Calc. Fluor : Remède des ligaments. Dysharmonie générale ( membre, colonne vertébrale, machoire, dents ). Grande laxité des ligaments avec luxation facile.

Déformations et excroissance osseuses.

Silicea : Rôle essentiel dans les échanges minéraux et la minéralisation, donc Durand la croissance , la silice intervient dans les tissus de soutient ( os, tissus conjonctif à qui silicea confère son élasticité résistante ).

Voici les sites que je vous recommande pour en savoir plus sur le sujet<

www.omvq.qc.ca
www.forum.umontreal.ca
www.mira.ca

Marie-Lise Pelletier homéopathe

Aromathérapie

L’essentiel des plantes

Vous expliquer l’essentiel des huiles essentielles n’est pas chose facile, mais avec l’engouement toujours grandissant pour l’aromathérapie, je pense qu’il est essentiel d’en connaître au moins les grandes lignes.

L’aromathérapie, c’est votre jardin, votre cuisine. La ciboulette, le persil, le basilic sont des exemples de plantes toutes familières dont les vertus sont liées à leurs composantes aromatiques.  Même la simple pomme sera davantage tentante et savoureuse 
en sachant que sa concentration en aromate est importante.

Les huiles essentielles se définissent comme des concentrés de composés aromatiques reconnus pour leurs puissantes propriétés thérapeutiques. Ce sont des quintessences utilisées depuis des millénaires notamment en Inde, en Chine et dans le bassin méditerranéen.

L’efficacité d’une huile essentielle dépendra en grande partie de la manière dont la plante aromatique a été traitée pour en extraire la quintessence. Il n’est pas vain d’insister sur cet art alchimique qu’est la distillation par entraînement à la vapeur d’eau, sous basse pression et sans détartrants chimiques. Il faut aussi que la plante soit naturelle à 100 %, pure, et qu’elle soit récoltée selon les règles.
En fait, les huiles essentielles sont comme les bons vins ! Elles sont influencées par l’environnement, l’altitude et l’endroit. 
Une plante aromatique fournira donc des huiles essentielles totalement différentes selon le lieu de sa récolte ou son origine.

La question que beaucoup de gens se posent : comment faire pour savoir si une huile essentielle est de qualité ? En fait, vous devriez être en mesure de retrouver sur la bouteille une description détaillée des spécifications botaniques, à partir du nom latin complet, comprenant le genre, l’espèce et le chémotype. Par exemple, sur l’inscription Eucalyptus Radiata, Eucalyptus représente le genre et Radiata, le chémotype ou la spécificité chimique.

Biochimiquement, deux chémotypes différents présenteront non seulement des activités thérapeutiques différentes, mais également des toxicités très variables. C’est pourquoi le nom complet est si important. Saviez-vous qu’il y a plus de 3000 sortes d’eucalyptus ?! La méconnaissance de cette distinction entre divers chémotypes et le manque de précision dans l’identification de certaines huiles essentielles laissent la porte ouverte aux incidents reliés à leur toxicité et aux échecs thérapeutiques.

Un exemple : Thymus vulgaris (Thymus – le genre ; vulgaris – l’espèce)

Premier chémotype : Thymus vulgaris thuyanol. Cette huile essentielle aux propriétés anti-infectieuses importantes a, de plus, 
une action stimulante et régénératrice des cellules hépatiques. Très sûre d’emploi, elle est dépourvue d’effets secondaires.

Second chémotype : Thymus vulgaris thymol. Fortement antibactérienne, cette huile essentielle est aussi dermocaustique et hépatotoxique à doses élevées et prolongées.

Une autre chose très intéressante à savoir, c’est la partie de la plante (organe sécréteur) qui a été distillé : la fleur, la feuille, 
la racine, l’écorce, le rhizome, le fruit, etc.

Prenons l’exemple de l’orange amère. Il y a trois produits possédant ce nom et ce genre, mais ils ne sont pas au même prix !…  » Hum…direz-vous, je prendrai la moins chère ! « 
Mais qu’avez-vous choisi exactement ? une bouteille de zeste, de feuille ou de fleur ? Vous connaissez le genre, l’espèce, 
mais il vous manque un élément important :
– Le zeste est recommandé pour la cellulite ;
– La feuille est anti-spasmodique ;
– La fleur est recommandée pour le stress et l’insomnie.

Il est important que vous sachiez qu’il n’y a pas de loi ni de norme en aromathérapie. C’est pourquoi il est important de connaître certains critères de base, car votre seule référence se trouve sur l’étiquette. Alors prenez le temps de la lire !
J’espère qu’avec cette brève introduction à l’aromathérapie, vous serez un peu plus aux aguets et éviterez de vous exposer 
à certains effets indésirables, surtout par voie interne, ou encore à des déceptions côté efficacité.

Arnica et cardiovasculaire

Homéopathie et la prévention des problèmes cardiaques chez la femme

Plusieurs d’entre nous connaissent déjà les propriétés d’arnica Montana en Homéopathie, un des remèdes les plus vendu en homéopathie dans le monde, Arnica est le premier remède indiqué lors des courbatures, meurtrissures, des contusions, des traumatismes divers et de leurs conséquences. Mais il est également le médicament de tous les états présentant les symptômes similaires à ceux provoquée par une meurtrissure ou par un traumatisme, comme certains symptômes en cardiologie.
ARNICA MONTANA en cardiologies est recommandée pour les symptômes suivant :

– Hypertension artérielle suite à l’effort, au surmenage 
– Douleurs angineuses à l’effort (en plus du traitement allopathique et en prévention) 
– Troubles du sommeil chez le sujet cardiaque
– Cœur forcé du sportif : l’effort physique démesuré peut créer un état similaire au traumatisme avec courbaturesintenses, sensation que le cœur est touché. 
– L’accident vasculaire cérébral (AVC) : ARNICA est un des premiers médicaments indiqués, que l’on peut prescrire à tout patient à risque.
– Les symptômes liés aux troubles capillaires : états ecchymotiques (faire des bleues)

Autres indications
– Toutes les affections accompagnées d’une sensation de meurtrissure, de brisure, de courbatures. Tout le corps est endolori, comme s’il avait été battu, comme s’il était couvert de contusions.
-Les états s’accompagnant d’une sensation d’extrême faiblesse allant jusqu’à la prostration. C’est un état que l’on peut retrouver après un traumatisme violent, après un exercice physique,  mais aussi au cours de nombreuses maladies infectieuses aiguës.
–  Les suites de traumatismes.
Il est indiqué dans tous les traumatismes s’accompagnant de sensations de meurtrissure locale ou de brisure générale, avec ecchymoses ou hémorragies, avec faiblesse ou prostration. Il devrait être administré systématiquement après tout accident de la route, quelle que soit la partie blessée. Au moins en 30k, une dose. Cela va de la simple foulure aux traumatismes les plus graves. La prescription d’ARNICA favorise la résorption sanguine, réduit l’œdème, évite les suppurations ultérieures.

– ARNICA est également indiqué dans toutes les affections pouvant être rapportées à un traumatisme ancien, même si la maladie actuelle ne paraît pas présenter des symptômes caractéristiques.    
– Toutes les affections fébriles avec courbatures.

Tout le monde devrais avoir de l’arnica à la maison, pour les troubles cardiaques arnicas 30k à raison de 3 granules le matin à jeun, serais parfais et dès que vous voyez de l’amélioration vous diminuer le nombre de prise, comme par exemple une journée sur deux…

D’une manière ou d’une autre le meilleur serais de vous informer pour la posologie, auprès de votre conseillé en santé naturel ou votre pharmacien.

Agitation || Avez-vous un enfant actif?

Avez-vous un enfant actif ?

Hyperactivité, agitation, excitation, instabilité, troubles de l’attention… Motifs de consultation  parmi les plus fréquents, mais surtout de consultation du psychologue ou du pédopsychiatre, ce sont des symptômes manifestes mal supportés par l’entourage 
de l’enfant, du fait de leurs conséquences sur la vie familiale, l’adaptation scolaire et les apprentissages, et des désordres qu’ils entraînent dans la vie de tous les jours.

Si ces troubles sont très fréquents, ils sont aussi parmi les plus discutés. En pratique, les symptômes réunis sous ce terme sont 
de nature très différente. Il s’agit surtout d’enfants montrant une hyperactivité motrice, une agitation inefficace, une activité décousue et désordonnée. Ces enfants, que l’entourage qualifie volontiers d’« excités », souffrent aussi d’une grande fragilité émotionnelle, d’impulsivité, d’une incapacité à différer un plaisir, d’une apparente indifférence aux sollicitations ou aux consignes. Le défaut de contrôle des activités menées ainsi que le manque d’inhibition dans de nombreuses circonstances de la vie quotidienne sont à l’origine de situations conflictuelles qui font « craquer » les adultes concernés.

L’inattention, encore nommée distraction ou distractibilité, défaut de concentration, manque d’attention, 
est souvent variable et inconstante.

Sur le plan clinique, les enfants sujets aux troubles de l’attention ont une faible capacité à se concentrer, font de nombreuses erreurs d’étourderie, ne peuvent se fixer sur une tâche ou organiser leur activité. Ils semblent ne pas écouter ce qu’on leur dit, 
ne respectent pas les consignes, perdent ou détériorent leurs objets personnels. Enfin, ils interrompent souvent l’activité,
le jeu ou le travail en cours pour prêter attention à des événements secondaires.

Dans l’hyperactivité, l’activité motrice est exagérée pour l’âge, avec un comportement permanent de « bougeotte ». Ils courent sans arrêt, ont de la difficulté à rester assis, grimpent ou explorent l’espace sans retenue. Remuants et agités à l’école comme 
à la maison, ils tiennent difficilement en place, font tomber maladroitement les choses. Leurs mouvements paraissent désorganisés, ils agitent leurs mains, leurs bras ou leurs jambes, même à table ou en regardant la télévision, avec une participation corporelle le plus souvent globale.

Avec des cas comme ceux là l’homéopathie reste une médecine très intéressante étant donné qu’il n’y à aucune accoutumance 
et d’effets secondaire.

Avant de vous alarmer et de faire le tour des spécialistes, je vous ais fait une liste des remèdes et leurs symptômes les plus couramment recommandé par les homéopathes.

ANACARDIUM ORIENTALE 7CH : Surmenage, tendance au grignotage

CINA 7CH : Irritabilité importante, colères violentes avec manifestations bruyantes. Fréquemment, grincements de dents 
et énurésie.

COFFEA CRUDA 7CH : Surexcitation, en particulier la veille d’un événement tel que Noël, fête, anniversaire

GELSEMIUM SEMPERVIRENS 7CH  : troubles liés aux situations de stress, d’appréhension des évènements, de surmenage émotionnel et intellectuel, 
difficulté de concentration, tremblements, trous de mémoire liés au stress.

KALIUM BROMATUM 7CH : Agitation physique surtout des extrémités (mains et pieds), difficulté de tenir en place, mémoire défaillante et difficulté de concentration en cas de surmenage intellectuel

KALIUM PHOSPHORICUM 7CH : Difficultés de mémorisation, saturation intellectuelle

Vous savez dans l’ancien temps nos grand mère aurais dit en regardants ce genre de comportement ‘’ je pense que cette enfants agité à des vers ‘’ et elle avait peut être raison car après un traitement pour les vers l’enfant était correct.
Aujourd’hui je pense que nous sautons très vite à la conclusion de l’hyperactivité.
Les symptômes d’un enfant qui a des vers sont : la bougeotte, la nervosité, les dents qui grince, le nez qui pique, le désir de sucre et il peu y avoir aussi des démangeaison au niveau de l’anus.

Si vous reconnaissez ces symptôme chez votre enfants un des bon remède homéopathique est Cina 7ch que je mentionne plus haut,  ou vous trouverez un traitement homéopathique pour les vers déjà préparé en formule, dans une pharmacie.

Et vous pouvez aussi trouver une formule Homéopathique déjà prête avec tous les meilleurs ingrédients pour les enfants agités.

Dans les cas extrême je vous conseil de rencontrer un bon homéopathe qui prendras le temps de voir tout les symptômes de votre enfants et ses troubles de comportement, pour ainsi être en mesure de bien cibler le remède idéal à recommander.

influenzinum

Influenzinum

influenzinum

PROTÉGEZ VOTRE SANTÉ  

Gardez le virus loin de vous, sans courir le risque de subir des effets secondaires. Le retour de la saison froide nous fait songer à se faire vacciner contre la grippe afin d’éviter les désagréments et les dangers que cette infection virale peut occasionner. Pour ceux qui se font vacciner, l’homéopathie peut venir renforcer l’action du vaccin anti-grippal ou, pour ceux qui ne désirent pas se faire vacciner, offrir une solution toute naturelle et sans effets secondaires.   

Lire la suite…